Mieux aider ses enfants à l'école: ça s'apprend!


Tous les parents veulent aider leurs enfants à réussir leurs études...

ils y parviennent plus ou moins bien....


 Nous voulons tous que nos enfants aient le meilleur parcours scolaire possible, fassent de bonnes études et ainsi augmentent leurs chances d'avoir un métier qu'ils aiment et qui leur permette de vivre de leur travail.

La plupart des parents qui me contactent, viennent de recevoir un bulletin scolaire catastrophique, ou sortent d'un rendez-vous avec un enseignant pendant lequel, ils n'ont pas entendu que des compliments sur les performances de leur enfant.

Je me retrouve alors engagée dans une sorte de course contre la montre, où je dois concilier un objectif à court terme, empêcher le décrochage scolaire, et un autre moins immédiat mais plus durable: réconcilier l'enfant avec l'écrit.

Ce dernier objectif, apparait souvent aux parents comme accessoire et pourtant...

Les notes qui plongent ne sont qu'un symptôme d'un mal plus profond: l'enfant n'est pas armé pour suivre dans de bonnes conditions le programme scolaire.

 

La tâche est compliquée, parfois même très compliquée. Elle dépend de la motivation de l'enfant à surmonter ses difficultés, mais aussi de la capacité des parents à adopter une attitude positive. Ce dernier point est même crucial.

 

70% de mes élèves sont des pré-adolescents, et 8 sur 10 sont des garçons.

A ce stade de leur développement psychologique, ils sont naturellement enclins à s'opposer à leur parents. Vous comprenez dès lors, que le travail scolaire devient

un champ de bataille rêvé pour le jeune rebelle, ce qui est contre-productif.


Vous devez devenir les partenaires de votre enfant, au moins en ce qui concerne le travail scolaire. Soyez conscients du fait que, vous pouvez exiger de votre enfant qu'il reste dans sa chambre, et même qu'il reste assis à son bureau et le nez dans ses cahiers, mais vous ne pouvez pas entrer dans sa tête et l'obliger à étudier efficacement.

 

Cette bonne attitude, il faut l'avoir même quand tout va bien. C'est grâce à elle que vous serez efficaces si d'aventure des difficultés apparaissent.

Un simple "Tes devoirs sont faits?" le soir alors qu'on a le nez plongé dans réfrigérateur pour préparer le diner, ou qu'on est devant son ordinateur à répondre à ses mails, est insuffisant, même pour un enfant qui a de bons résultats scolaires. Pour un enfant qui, déjà au primaire, a des résultats moyens cela risque à moyen terme d'être dramatique.

Le temps des devoirs est un temps d'échanges.

 

Il existe des solutions, différentes selon la personnalité de l'enfant, son âge et la façon dont il vit ses difficultés à l'école.

 

Avant de vous laisser piéger dans un combat dont

tout le monde sortira perdant,

prenez conseil!

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Kalyn Hammaker (vendredi, 03 février 2017 14:59)


    I think this is among the most vital information for me. And i'm glad reading your article. But want to remark on few general things, The site style is wonderful, the articles is really great : D. Good job, cheers

  • #2

    Spencer Mclane (dimanche, 05 février 2017 13:19)


    Its like you read my mind! You appear to know so much about this, like you wrote the book in it or something. I think that you could do with a few pics to drive the message home a little bit, but other than that, this is great blog. A great read. I'll definitely be back.

  • #3

    Lloyd Volk (lundi, 06 février 2017)


    It's awesome to visit this website and reading the views of all mates regarding this piece of writing, while I am also eager of getting experience.