Parce que c'est comme ça! Réflexion sur ce qu'on doit apprendre par cœur, ou pas, en orthographe.


Orthographe d'usage

 

Que doit-on savoir

par cœur?

 

Comment bien apprendre?

Bonjour à tous!

 

Voilà quelque jours, je bavardais avec la maman d'un collégien, qui venait de m'entendre parler à la radio, de l'importance de la logique pour expliquer l'orthographe aux enfants, et aux adultes d'ailleurs. Elle me racontait que le professeur de français de son enfant, donnait à ses élèves, des listes de mots, à apprendre par cœur. Le but de cet exercice était, bien sûr, de les faire progresser en orthographe. Son enfant y passait des heures, et cela lui était de plus en plus pénible.

Cette maman était vraiment ennuyée, et cela m'a tracassée toute la journée.

 

A priori, l'apprentissage par cœur est bien loin de mes méthodes pédagogiques.

Je fais pourtant partie de la génération qui a appris beaucoup de choses par cœur. Mais je suis aussi, une enseignante, qui préfère s'appuyer sur l'intelligence de ses élèves.

 

Je vous livre ici le fruit de mes réflexions.

 

Dans ma pratique de l'enseignement de l'orthographe, j'essaye de faire comprendre à mes élèves qu'il existe une logique de l'écrit. Le but des exercices que je crée pour eux, est de leur faire prendre conscience de cette logique.

Pourtant, il y a des mots dont l'orthographe doit être mémorisée, c'est un fait!

On peut dire, qu'apprendre à écrire, c'est mémoriser un code, pour pouvoir l'utiliser. Alors, que penser des listes de mots à apprendre par cœur?

 

 

Dans notre langue, il y a deux types de mots.

On les connait sous l'appellation de "mots outils" et "mots lexicaux". Les premiers sont des outils syntaxiques (grammaticaux). Cela signifie que leur rôle est de relier  entre eux ou "modifier/préciser" les mots lexicaux.

 

Exemples:

Une raquette de tennis

Mon frère et ma sœur

Je viendrai quand je pourrai

Il a neigé hier ....

 

Il me semble que, pour ces "mots outils", il n'y a pas d'autre solution que d'apprendre par cœur leur orthographe. Ce n'est pas dramatique. Ils ne sont pas très nombreux et sont souvent relativement courts.

 

En ce qui concerne les mots lexicaux, la situation est très différente. Il s'agit d'étiquettes, pour des objets, des actions, des personnes... Il en existe une multitude et ils peuvent compter beaucoup de lettres. Alors, comment faire?

 

En dépit des apparences, ils respectent quand même, une certaine régularité. D'abord, ils vivent en famille, et dans chaque famille, il y a des ressemblances.

De plus il y a des régularités connues sous l'appellation "Règles d'orthographe".

 

Attention! il ne faut pas les confondre avec les "Règles grammaticales" qui elles, codifient comment les mots interagissent les uns avec les autres.

 

Avant d'écrire ces lignes, j'ai relu quelques-unes des ces règles d'orthographe .

Je les ai trouvées dans un livre de classe de CM2 et je dois dire que pour plusieurs d'entre elles, la formulation est assez compliquée, pour ne pas dire: obscure.

Il faudrait les rendre plus lisibles, c'est certain. C'est une des choses que je m'applique à faire, pendant les cours.

 

Cependant, vous conviendrez avec moi, qu'il est plus rapide d'apprendre et de comprendre 40 règles, que de mémoriser, un à un, les centaines de mots qui se plient à ces règles.

 

Restent, ensuite, nos sacro-saintes exceptions qui empoisonnent la vie des plus lettrés. Là, pas d'autre choix, il faudra les mémoriser; mais on peut trouver des moyens de le faire sans que cela soit trop long.

 

Par exemple:

En moins d'une heure, la motte de beurre a traversé ma demeure, sans heurt.

Si on vous dit qu'elle a fondu: c'est un leurre.

 

 

Cette phrase réunit les exceptions à une règle d'orthographe. Je vous la livre à titre d'exemple. Vous pouvez en imaginer d'autres.

 

Les enfants mémorisent plus vite une phrase, qu'une liste de mots, parce qu'elle raconte une histoire. Il est important que l'enfant comprenne bien le sens de chaque mot de la phrase avant de la mémoriser.

S'il connait la règle orthographique et la phrase réunissant les exceptions, la démarche de l'enfant, lorsqu'il écrit, n'est plus la même.  Au lieu de puiser directement l'orthographe dans sa mémoire, il a recours à sa logique pour écrire les mots.

Au début, il se rappelle la règle dans une démarche consciente, et vérifie que le mot à écrire, n'est pas dans la phrase des exceptions.

A l'usage, l'automatisation de ce processus se mettra en place.

 

J'invite toutes les mamans, ou papas d'ailleurs, dont l'enfant ne supporte plus d'apprendre des listes de mots par cœur, à procéder de la façon suivante:

 

  1. Vérifiez si les mots sont classés par règle d'orthographe.
  2. Si c'est le cas, expliquez la règle.
  3. Fabriquez, avec lui, une phrase, qui l'aide à mémoriser les exceptions.

 

L'apprentissage des listes sera alors, beaucoup plus simple.  Vous devriez y passer bien moins de temps, et surtout, votre enfant deviendra capable d'appliquer cette règle à tous les mots concernés, même s'il les écrit pour la première fois.

 

Cette méthode est bien sûr valable, même si votre enfant n'a pas de listes de mots à mémoriser.

 

Très bonne journée à tous!


 

Ps: Avez-vous trouvé la règle qui correspond à la phrase donnée en exemple?

N'hésitez-pas à répondre en utilisant la rubrique commentaire! Et si vous trouvez des phrases amusantes pour mémoriser les exceptions des règles d'orthographe, faites-en nous part de la même façon! Vous aiderez d'autres parents!

Écrire commentaire

Commentaires : 0