Bulletin de Notes: Gérer la crise... ou pas....

 

Comment bien réagir

à la lecture

du bulletin de notes?

Pas toujours simple!

Les notes du second trimestre vont bientôt arriver. Elles seront pour vous, une bonne ou une moins bonne surprise.

Une chose est sure, vous devrez trouver un moment, soit pour vous extasier sur votre petit prodige, soit pour .... ne surtout pas vous fâcher. " Qu'est-ce que c'est que ces notes? Je t'avais prévenu! Tu es puni jusqu'en 2025!" sont des réflexes humains, mais totalement contre-productifs.

 

Quels que soient les résultats, essayez de rester zen!

 

Il est fréquent que de mauvaises notes déclenchent une dispute entre les parents. Or, ce n'est pas la faute de votre mari, ou de votre femme si votre enfant a des difficultés: les résultats scolaires ne se transmettent pas génétiquement: Mettez vous d'accord avec votre conjoint avant d'aborder le sujet avec votre enfant.

 

Vous avez besoin de râler? Appelez vos parents, oncles, grands-parents! Rien de tel que des personnes qui sont déjà passés par là, pour vous aider à remettre les choses en perspective.

 

 

Analyser un carnet de notes n'est pas si simple.

 

Installez-vous, prenez le temps de tout lire avant d'émettre un jugement.

L'idéal est d'avoir le précédent sous la main pour comparer. De même, il faut prendre en compte les appréciations des enseignants: un 8/20 assorti d'une appréciation disant "Des efforts, continuez!" doit être commenté de façon à valoriser l'effort fourni.

De même, une matière où la note chute de 4 ou 5 points, même si elle reste au-dessus de la moyenne, mérite votre attention: Que s'est-il passé? Montre-moi le ou les devoirs qui t'ont posé problème .... Penses-tu que c'est juste un accident de parcours ou as-tu plus de difficultés?

 

Tout cela, bien sûr, sans drame! Le carnet de notes est un résumé de ce qui s'est passé sur plusieurs mois. Il est complètement inutile de se fâcher, des semaines plus tard. Vous risquez de braquer un enfant, qui depuis, a fait des efforts pour améliorer ses résultats.

 

 

Une fois le bilan terminé, mettez en place une stratégie pour l'aider.

 

La régularité dans le travail est plus payante que de passer des heures "sur son dos", tous les soirs, pendant dix jours, pour finalement abandonner parce que toute la famille est sur les nerfs.

 

Si toutes les matières sont dans le rouge.

 

Vous ne pourrez pas tout améliorer en même temps. Prenez rendez-vous avec son enseignant, demandez-lui ce qui, à son avis, est prioritaire. S'il vous dit que votre enfant "ne fait rien", ne plongez pas sur votre téléphone pour hurler sur votre chère tête blonde. C'est plutôt une bonne nouvelle; cela signifie que s'il se met à travailler ses notes devraient remonter en flèche.

 

Lorsque vous vous sentez prêts, ayez une conversation avec lui, dans le calme. Préparez des arguments convaincants, vous ne pouvez pas lui ordonner d'étudier. Vous devrez écouter ses explications aussi. En général, ils en ont des quantités, qui ressemblent souvent à des excuses. Une fois de plus, ne vous énervez pas! Cela ne sert à rien! Au détour d'une phrase, vous pouvez découvrir un élément clé, qui vous permettra de mieux l'aider.

 

Il a besoin de motivation, d'un cadre et d'aide.

 

 

Je ne peux pas ici, détailler tout ce qu'il est possible de faire, d'autant que cela dépend beaucoup de la personnalité de l'enfant. Si vous avez une question précise, utilisez l'espace "commentaire" ci-dessous, je vous répondrai volontiers.

 

 

Je finirai par un conseil concernant les "bons élèves".

 

Même si vous avez l'habitude que votre enfant vous ramène des carnets de notes, toujours impeccables:

 

Félicitez-le, toujours! C'est très important!

 

La scolarité d'un enfant est une course de fond, il doit tenir la distance et a toujours besoin des encouragements des personnes qui comptent le plus à ses yeux: ses parents.


Restez zen!

Écrire commentaire

Commentaires : 0