Mémoire, mémoire, dis-moi ce que tu fais, je te dirai si je t'ai.

La mémoire plusieurs modules qui coopèrent :            Mais, qui fait quoi ?

Qui n'a jamais pensé : je n'ai pas de mémoire ?  Mais de quelle mémoire parliez-vous ?

 

Plutôt qu'un long discours, je vous propose un visuel, adapté du modèle de Baddeley.

Les modules de la lecture

Pour lire les modules utilisés sont :

Mémoire "à court terme"* : Calepin visuo-spatial pour les signes écrits, boucle phonologique pour leur transformation en sons, sous la houlette de l'administrateur central.

Le sens est stocké dans la mémoire à long terme, sous forme d'un réseau lexical dans la mémoire sémantique.

* Mémoire de travail.


Une complexité  source de difficultés et de solutions

La mémoire        se travaille

De multiples modules qui coopèrent, c'est bien sûr le risque que l'information soit perdue ou dénaturée pendant son traitement. Ainsi des études sur les TDA (troubles de l'attention) montrent que l'administrateur central pourrait être la cause du problème. Mais d'autres chercheurs mettent en cause le temps de maintien de l'information dans les modules de traitement.

A contrario, la modularité permet des stratégies de compensation quand un module est moins efficace.

Êtes-vous plutôt mémoire visuelle ou auditive ?

La mémoire de travail qui stocke des informations provisoires est limitée, dans sa capacité et dans le temps pendant lequel elle maintient les infos. Mais notre cerveau "apprend" à automatiser certains processus, et ainsi y libère de l'espace.

L'administrateur central "apprend" à ne pas se laisser détourner de la tâche en cours, c'est ce que nous appelons rester concentrer.

Le stockage dans la mémoire à long terme semble être facilité par l'abondance d'informations déjà stockées.


La mémoire ne s'use que si on ne s'en sert pas !    Pensez y !

Écrire commentaire

Commentaires : 0